Trajet de soins pour les candidats parents atteints d’une infection virale

Le CRG de l’UZ Brussel est réputé dans le monde entier pour son expérience en procréation médicalement assistée (PMA) et ses traitements associés.
Le patient est toujours au centre de nos préoccupations. Au fil des années, nous n’avons cessé de chercher à améliorer nos traitements en termes de confort et d’efficacité.

Sur la base de cette philosophie, nous avons mis au point un trajet thérapeutique (ou trajet de soins) adapté aux candidats parents atteints d’une maladie infectieuse.
Que vous soyez un homme atteint d’une infection virale ou une femme ou un couple, il est maintenant possible, grâce à ce trajet de soins, pour de nombreux candidats parents atteints d’une maladie infectieuse de mettre un enfant sain au monde.

Vous avez récemment séjourné dans une zone à risque pour le virus de Zika ?

Le virus de Zika se transmet à l’homme par des moustiques et provoque de la fièvre. Il n’existe ni traitement ni vaccin contre cette fièvre. La maladie disparaît souvent d’elle-même.
Une contamination par le virus pendant la grossesse peut toutefois conduire à de graves anomalies chez l’enfant.

Les zones à risque pour le ZIKA sont les régions tropicales et subtropicales. Cette carte donne un aperçu actuel des régions où l’on retrouve le virus de Zika.

Etant donné les dangers de l’infection virale pendant la grossesse et vu la transmission possible du virus via le sperme, le CRG prend les mesures de précaution nécessaires. C’est pourquoi nous demandons à toute personne (patient(e) ou donneur) qui donnera de ovocytes ou du sperme pour un traitement de PMA ou pour une cryopréservation si elle a séjourné au cours du dernier mois dans une zone à risque.
Si c'est le cas, le traitement ou le don ne pourra pas (encore) avoir lieu. 
Une patiente ne peut pas non plus tomber enceinte durant le mois qui suit le retour d’une zone à risque.

Quelles sont les conséquences ?

Vous êtes rétabli(e) du Zika?

La plupart des gens se remettent d’eux-mêmes d’une infection par le Zika.
Par rétablissement, nous entendons que les symptômes de la grippe ont disparu.

Pour votre propre traitement

  • En tant que patiente, vous devez reporter votre traitement:
    • jusqu’à quatre semaines après votre retour d’une zone à risque, ou
    • jusqu’à quatre semaines après votre rétablissement.
  • En tant que patient, vous devez reporter votre traitement:
    • jusqu’à quatre semaines après votre retour d’une zone à risque, ou
    • jusqu’à six mois après votre rétablissement.
      La période peut être raccourcie après un test Zika négatif via une prise de sang ou un échantillon de sperme.

Donneurs de sperme

Pour les donneurs de sperme, la règle est qu’il faut attendre six mois après être rentré d’une zone à risque pour le Zika avant de faire un don.
Cette période peut être raccourcie par un test Zika sur sérum et sperme.

Donneuses d’ovocytes

  • Pour les donneuses d’ovocytes qui n’ont pas eu de manifestations de la maladie après avoir séjourné dans une zone à risque pour le Zika, le cycle de don peut débuter quatre semaines après leur retour.
  • Pour les donneuses d’ovocytes qui ont eu des manifestations de la maladie après avoir séjourné dans une zone à risque pour le Zika, le don doit être reporté jusqu’à quatre semaines après le rétablissement.

Transport

Le transport de cellules et de tissu d’une zone à risque pour le Zika n’est possible qu’après un test Zika négatif.