Congélation de cellules et tissus

Durant votre traitement de PMA ou dans la préparation de celui-ci, il se peut qu’il soit nécessaire de congeler et conserver des cellules reproductrices ou du tissu. Nous appelons la banque MLM du CRG.

Pour permettre la congélation, vous devez toujours signer un contrat, dans lequel:

  • vous donnez l’autorisation pour la congélation;
  • vous fixez la période de conservation;
  • vous décidez ce qu’il doit advenir du matériel congelé dans la banque au terme du délai de conservation ou lorsque vous ne savez plus l’utilisez; et
  • (si d’application) vous vous engagez à payer des frais de conservation pour la période de conservation.

Vous pouvez toujours revoir ces décisions, tant que vous le faites par écrit et avant que le délai de conservation ne soit échu.

Banque de sperme

Le sperme se congèle et se conserve assez facilement. Il en va de même pour le tissu testiculaire – contenant soit des spermatozoïdes, soit des cellules souches (prépubertaires).

Les situations dans lesquelles du sperme est conservé sont les suivantes:

Frais ou congelé?

Tant en cas de FIV, avec ou sans ICSI, qu'en cas d'insémination artificielle avec votre sperme, la préférence est donnée à un échantillon frais.

  • pour le sperme de donneur : il n'est jamais utilisé 'frais'. Généralement, il reste congelé pendant au moins six mois avant d'être utilisé (voir Don – quoi et comment? sur l'anonymat et le double contrôle);
  • lorsque pendant une MESA, une PESA ou une TESE, on recueille plus de sperme que ce qu'il n'en faut pour l'ICSI (voir extraction de sperme pour l'ICSI);
  • pendant un traitement de FIV classique ou une insémination artificielle, si vous ne pouvez pas être présent lors du prélèvement des ovocytes ou de l'insémination.
    De même, si vous avez peur de ne pas pouvoir produire d'échantillon de sperme au "moment suprême", vous pouvez également opter pour la congélation préalable;
  • avant de subir une stérilisation (vasectomie);
  • avant de suivre un traitement stérilisant, pour un cancer par exemple.

Vous trouverez plus d’informations à ce propos sur le site internet http://www.brusselsoncofertility.be/default.aspx?lang=FR . Nous y parlons de la congélation de spermatozoïdes et de tissu testiculaire comme forme(s) possible(s) de prévention contre la perte de votre fertilité après un traitement conte le cancer.
Le prélèvement chirurgical de tissu testiculaire (cf. biopsie testiculaire) permet de recueillir des spermatozoïdes avant leur complète maturation, c’est-à-dire avant leur passage dans l'épididyme.
Une biopsie testiculaire peut être réalisée à des fins diagnostiques uniquement. Toutefois, elle est généralement destinée spécifiquement à recueillir et à conserver des spermatozoïdes ou des cellules souches à l'origine des spermatozoïdes (Voir aussi un peu d'anatomie).

La conservation de tissu testiculaire peut être une solution pour quatre groupes d'hommes:

Les hommes adultes
En principe, les hommes adultes peuvent faire congeler des spermatozoïdes. C’est pourquoi, généralement, on ne leur propose pas de congeler du tissu testiculaire. Mais pour un certain nombre d’hommes, c’est bel et bien le cas:
  • les hommes adultes souffrant d'azoospermie (absence de spermatozoïdes dans l'échantillon de sperme), qui subissent une TESE pour recueillir des spermatozoïdes testiculaires destinés à un traitement de fécondité avec ICSI.
    Lorsque les spermatozoïdes trouvés sont plus nombreux que ceux nécessaires pour l'ICSI, ils peuvent, à la demande du patient, être congelés pour une utilisation ultérieure;
  • les hommes adultes qui subissent une réanastomose (la réparation des canaux déférents après une stérilisation) et qui désirent conserver du tissu testiculaire avant l'opération car la réanastomose ne donne pas toujours le résultat escompté;
  • les hommes adultes qui doivent subir un traitement contre le cancer qui pourrait les rendre stériles et ne présentant aucun spermatozoïde dans l'échantillon de sperme. Voir http://www.brusselsoncofertility.be/default.aspx?lang=FR 

Les garçons impubères

Les jeunes gens qui doivent subir un traitement anticancéreux avant la puberté forment un groupe à part. Ils ne produisent en effet pas encore de spermatozoïdes (Voir la production de sperme). S'ils doivent subir un traitement stérilisant contre le cancer ou une maladie du sang (une anémie de Herrick par ex.), leur seule chance de conserver leur future fécondité est la congélation de cellules souches du testicule. Les cellules souches sont les cellules à l'origine des spermatozoïdes. C’est pourquoi un testicule (ou tissu testiculaire) est prélevé et congelé, en vue d’une transplantation future éventuelle.

La congélation de cellules souches du testicule de garçons impubères en est actuellement à ses premiers balbutiements et n'offre encore aucune certitude quant au rétablissement de la fécondité. L'intervention est uniquement envisagée dans certains cas et la décision est prise en concertation avec les parents, le pédiatre, les cancérologues et la clinique de PMA.

Sur http://www.brusselsoncofertility.be/default.aspx?lang=FR, vous trouverez plus d’informations détaillées à ce sujet. Et si vous cliquez sur cellules souches testiculaires, vous trouverez plus d’informations sur le projet de recherche qui est actuellement en cours au CRG.