Présentation du CRG

Bienvenue au Centre de Reproduction Humaine (CRG - Centrum voor Reproductieve Geneeskunde ).
Notre centre fait partie de l’UZ Brussel, l’hôpital universitaire de la VUB (Vrije Universiteit Brussel).
En tant que ‘clinique’, le CRG est spécialisé dans la médecine de la fécondité. Nous jouissons d’une réputation internationale en tant que pionniers dans le développement de l’application de techniques de médecine reproductive. Depuis notre création en 1983, plus de 20.000 bébés ont déjà vu le jour après que leurs parents aient bénéficié d’un traitement dans notre centre.
Par ailleurs – vu notre fonction universitaire dans le réseau de l’UZ Brussel et de la VUB -, le CRG se veut aussi être un institut de formation et un moteur pour la recherche scientifique.

Notre mission

Chaque jour, nous voulons nous investir à 100% afin de remplir notre triple rôle à un niveau élevé de qualité:
  • 100% consacrés à protéger et optimaliser la fécondité de l’ensemble de nos patients et de les aider ainsi à mettre au monde un enfant en bonne santé;
  • 100% dévoués à une recherche indépendante et innovante sur tous les aspects de la fécondité humaine. Pour ce faire, nous réalisons notamment des échanges mondiaux entre chercheurs dans notre domaine ;
  • 100% ambitieux pour augmenter autant que possible les connaissances de toutes les parties – chercheurs, étudiants, parents, enfants, etc. – en diffusant nos connaissances via des formations, de l’enseignement et une bonne communication.

Clinique et recherche

Depuis des années, le CRG est au top international dans sa branche, et surtout sur deux terrains :
Comme clinique de la fertilité
Comme centre de recherche
 


Une clinique de fertilité très soucieuse de ses patients

Le CRG offre à ses patients un large programme de soins, de la fécondation assistée au traitement de problèmes reproductifs connexes :
  • traitements hormonaux et programmation du coït
  • insémination artificielle
  • FIV et FIV/ICSI
  • TESE et autres interventions pour l’extraction du sperme – pour les hommes qui ont une fécondité fortement réduite
  • MIV (maturation in vitro), c’est-à-dire le prélèvement d’ovocytes immatures et leur maturation et fécondation en laboratoire
  • Trajet de soins FIV/ICSI pour les candidats parents atteints d’une infection virale (HIV, hépatite C)
  • Trajet de soins FIV/ICSI pour les couples qui ont des problèmes génétiques (PGD, PGS)
  • Opérations de réversibilité de la stérilité (chez l’homme et la femme) 
  • La clinique des fausses couches – trajet de soins pour les fausses couches à répétition
  • Traitements de fécondité avec du matériel de donneur (sperme de donneur, ovocytes de donneuse)
  • Préservation de la fertilité chez des patients chez qui un diagnostic de cancer vient d’être posé.

Notre pratique médicale est basée sur un système de soins de qualité accrédité.
En outre, nous suivons toujours nos programmes de soins via des études chez les patients. Ainsi, nous évaluons nos (nouveaux) programmes de fertilité quant au résultat qu’ils donnent :
  • Effets pour le patient,
  • Pourcentage de chances,
  • Déroulement de la grossesse,
  • Santé de la mère et du bébé.

Centre de recherche – la science : notre moteur

La recherche scientifique constitue une partie fixe de l’activité du CRG.
A ce titre, nos chercheurs font partie des groupes de recherche REGE (Reproduction and Genetics) de la VUB.

En partie grâce à son dynamisme scientifique, notre centre a joué, dès sa création, un rôle de pionnier dans le développement et l’amélioration des techniques reproductives.
Ainsi, en 1991, nous étions à l’origine de la technique révolutionnaire de fécondation ICSI (injection intracytoplasmique de sperme), où l’on injecte un spermatozoïde dans l’ovocyte. Grâce à celle-ci, il a été possible d’aider efficacement des candidats parents, dont l’homme souffre d’une forme grave de fécondité réduite, à mettre au monde un enfant.

Cela dit, dans d’autres domaines également, des avancées spectaculaires ont été enregistrées ces dernières années. Ainsi, il est par exemple maintenant possible de:
  • réaliser un examen génétique des embryons avant de les replacer dans l’utérus ;
  • congeler des ovocytes ; et
  • faire mûrir des ovocytes immatures au labo (MIV) et ensuite les féconder.

Parallèlement, nos chercheurs planchent intensément sur des techniques pour conserver la fécondité de patients qui doivent subir une chimio- et/ou radiothérapie, des traitements qui peuvent être néfastes pour la fécondité et sur des thérapies de cellules souches et sur le développement de lignées de cellules souches.

Si vous êtes intéressé par la recherche scientifique qui est en cours actuellement à la VUB et au CRG, cliquez sur Projets de recherche ou téléchargez la brochure.