FIV - ICSI - FRET - MIV

Traitement de PMA – quoi?

PMA signifie procréation médicalement assistée. C’est le terme qui regroupe les différents traitements de fécondité: insémination artificielle, FIV, FIV-ICSI, MIV,…

Lorsque la grossesse ne survient pas de manière spontanée, différents traitements de PMA sont possibles. Le choix de celui-ci dépend de votre problème de fécondité.
C’est pourquoi le médecin du CRG tentera, via les examens préalables, de déterminer la cause de votre fertilité réduite: voir examens femme et homme.

Pour ce qui concerne l’insémination et la stimulation, nous vous en dirons davantage dans les autres traitements de PMA du CRG, comme l’insémination artificielle.
Cela dit, des fois un autre traitement n’est pas indiqué ou il n’a pas abouti à une grossesse.
  • Dans ces cas une FIV ou une FIV avec ICSI peut être une alternative.
    Dans la FIV, la fécondation (la fusion du spermatozoïde et de l’ovocyte) ne s’opère pas dans le corps de la femme, mais dans une éprouvette de pétri au laboratoire ('in vitro' signifie 'en verre'). C’est dans cette éprouvette que naissent les embryons, d’où le nom ‘bébé éprouvette’.
  • Et puis, il reste encore la maturation in vitro (MIV), un traitement moins lourd pour les patientes, dont les résultats ne cessent de s’améliorer.
    La MIV permet d’arriver au développement in vitro d’embryons après avoir prélevé et porté à maturation des ovocytes immatures.

Le transfert d’embryons (dé)congelés


Cycle naturel
Cycle artificiel
Examens sanguins après le transfert

Nous appelons FRET (Frozen Embryon Transfer) un traitement de PMA avec des embryons congelés.
La loi belge sur la PMA stipule que toute personne qui souhaite entreprendre une tentative de PMA et qui dispose encore d’embryons congelés doit d’abord avoir recours à cette réserve d’embryons congelés.
Un traitement avec des embryons de donneur est aussi par définition un FRET.

En savoir plus?

Est-ce vraiment une bonne idée de congeler des embryons pour une utilisation ultérieure?

Un FRET a un certain nombre d’avantages:
  • Le traitement est moins lourd:
    • il n’est pas nécessaire d’avoir recours à une stimulation hormonale des ovaires, et
    • vous ne devez pas subir de ponction d’ovocytes.
  • Les chances de nidation de l’embryon sont généralement aussi élevées que lors d’une tentative avec du matériel frais ; et
  • Pour les patientes belges qui ont droit au remboursement de leur traitement par la mutualité, ce sont des tentatives supplémentaires, c’est-à-dire qui s’ajoutent aux six tentatives remboursées avec du matériel frais.

Sur la base du cycle spontané  

Jour 1 de votre cycle

Le jour 1 de votre cycle est le jour où vous vous levez avec des pertes de sang rouges claires.
Si vos règles n’arrivent que dans le courant de la journée ou si le sang ne devient rouge clair que dans le courant de la journée, c’est le lendemain qui est considéré comme jour 1.

Le transfert des embryons congelés se fait de préférence pendant le cycle menstruel spontané de la femme. Ce traitement est dirigé, comme tout traitement de PMA au CRG, par les instructions du DM.
  • Quelques jours avant la date d’ovulation prévue, vous commencez les prises de sang. 
  • Il arrive que les ovaires doivent être légèrement stimulés pour faciliter le cycle naturel:
Effets secondaires éventuels:
  • Lorsque les résultats sanguins indiquent que l'ovulation approche, une échographie est planifiée pour évaluer l'épaisseur de la muqueuse utérine. 
  • Dès que celle-ci est suffisamment épaisse pour planifier la décongélation et le transfert des embryons :
  • L’heure pour le transfert d’embryons – cliquez ici pour le déroulement de l’intervention – est déterminée en fonction de l’ovulation.
  • Elle vous sera communiquée par le DM.
  • Parfois, il est prescrit qu’à partir de l’ovulation, vous devez prendre une capsule de progestérone par voie vaginale trois fois par jour, et ce, afin de favoriser la nidation de l’embryon.

Combien d’embryons?

La loi belge stipule que lors d’un FRET, maximum deux embryons peuvent être transférés, quel que soit votre âge.


Sur la base d'un cycle artificiel  

Il s'avère parfois nécessaire de remplacer (entièrement) le cycle spontané par un cycle artificiel:
  • Lorsque vous ne présentez plus de cycle spontané, quand les ovaires ont été enlevés par exemple, votre utérus est préparé au transfert d'embryons par des comprimés d'oestrogènes.
  • Si vous présentez encore un cycle spontané mais que celui-ci est perturbé, le cycle spontané est inhibé au moyen d'analogues de la GnRH. 
Lors d'un cycle artificiel, vous devez aussi débuter la progestérone par voie vaginale quelques jours avant le transfert d'embryons.
Dans un cycle artificiel aussi, vous devez commencer quelques jours avant le transfert d’embryons la prise de progestérone par voie vaginale.

Etant donné qu'il ne faut aucunement tenir compte d'une ovulation, le cycle artificiel permet de planifier le traitement avec une grande précision. On peut ainsi déterminer bien à l'avance la date à laquelle le transfert d'embryons sera effectué.
   

Examens sanguins après le transfert  

  • Si le transfert d’embryons avec des embryons congelés est aligné sur votre cycle naturel, c’est la même prise de sang que pour un transfert avec desembryons frais, soit au jour 12 après le transfert.
  • Si ce transfert n'a pas conduit à une grossesse, une prise de sang est également prévue au jour 3 des règles. Le formulaire de demande doit alors stipuler la date précise du début des règles.
    En dépit de la déception compréhensible que représente l'apparition des règles, veillez bien à ne pas oublier ce dernier prélèvement.
  • Le suivi d’une éventuelle grossesse se fait en suite bien sûr de la même façon que pour un transfert avec des embryons frais.