Vos chances d'avoir un enfant après une FIV-ICSI

Vos chances d’avoir un enfant après un traitement de FIV/ICSI dépendent de différents facteurs. Le principal constat tiré de la pratique est que vos chances de réussite individuelles sont difficiles à estimer au préalable. Cela dit, les médecins du CRG essaieront toujours de vous donner une estimation la plus précise possible.
De manière générale, nous pouvons affirmer que pour de nombreux couples, la FIV vaut la peine d’être tentée, mais ne conduit pas toujours à la naissance d’un enfant.
Nous ne pouvons hélas pas vous garantir que votre projet aboutira systématiquement.

 

Facteurs individuels

Au chapitre fécondité réduit, nous avons abordé les différents facteurs qui peuvent intervenir dans le fait que vous ayez en tant qu’individu ou en tant que couple des difficultés à concevoir un enfant.
Dans un traitement de FIV/ICSI, ce sont surtout les aspects suivants qui ont une influence sur vos chances de réussite.

Votre âge (si vous êtes une femme)
Plus vous êtes âgée, moins ce sera facile de tomber enceinte et plus votre risque de fausse couche sera élevé.

Vos antécédents de traitements
Le nombre de traitements de FIV/ICSI préalables est une indication. Si vous avez déjà par exemple quatre tentatives infructueuses derrière vous, un cinquième traitement ne vous offrira pas les mêmes chances de réussite que le premier.

Votre profil médical
Votre condition physique joue bien sûr aussi un rôle, peu importe votre âge. Sur certains aspects de cette condition, vous n’avez pas de prise, mais sur d’autres bien. A cet égard, nous vous recommandons de lire nos conseils par rapport au mode de vie.

Ci-dessous, vous retrouverez les principaux facteurs qui peuvent influencer vos chances de réussite.
Si vous êtes une femme, et que:

  • votre ovaire ne comporte que peu d’ovocytes, cela peut influencer négativement vos chances de réussite (peu importe votre âge);
  • vous avez une trompe bouchée par une collection de liquide (hydrosalpinx), cela réduira vos chances de réussite de moitié;
  • vous fumez quotidiennement, vos diminuez également vos chances de réussite presque de moitié; 
  • vous êtes en surpoids, c’est-à-d que vous avez un BMI de plus de 25 kg/m², cela réduit vos chances de réussite de près d’un tiers. 

Si vous êtes un homme, la qualité de votre sperme détermine en partie vos chances de concevoir un enfant.
Dans la pratique de la FIV/ICSI, ce facteur n’intervient toutefois encore que pour les hommes qui présentent un problème au niveau de la production de sperme, chez qui le sperme pour le traitement est obtenu via une intervention chirurgicale (TESE).