Modalités pratiques avant de commencer un traitement de PMA

Lorsque vous pénétrez dans un centre de fertilité, vous recevez de nombreuses informations. Il vous sera toujours loisible de consulter les informations les plus importantes sur papier ou dans votre dossier numérique. Nous vous présentons ici les quelques démarches pratiques importantes à effectuer.

Première étape : la création de votre dossier patient
En tant que patient de Brussels IVF, vous êtes automatiquement un patient de l’UZ Brussel. Il est important que vous vous inscriviez correctement auprès du personnel de la réception de l’hôpital lors de votre premier rendez-vous.
Lors de votre première visite, nous créons votre dossier patient sur la base de vos données d’identité et d’une photographie.

! Si vous suivez un trajet de soins en couple, les deux partenaires doivent s’inscrire lors de la première visite. Cette démarche est nécessaire pour établir un contrôle d’identité efficace.

  • Si vous êtes belge, vous devez vous munir de votre carte d’identité.
  • Si vous êtes de nationalité étrangère, vous devez vous identifier à l’aide de votre passeport officiel.

Vos démarches en 5 grandes étapes pratiques

Stap 1/5

Vérification de votre dossier et de votre identité

Vous pouvez créer votre dossier ou vous inscrire pour une admission :

  • Au guichet d’inscription de l’Hôpital des Enfants (UZ Brussel, entrée F, route 990)
    Ouvert : lun - ven de 6 h 45 à 18 h. (17 h 30 le vendredi)
    Fermé : week-ends et jours fériés
  • Au guichet d’inscription général à l’entrée principale de l’UZ Brussel (UZ Brussel, entrée A, route 151)
    Ouvert : Lun - ven après 18 h. / Les week-ends et jours fériés dès 7 h.

Même si vous avez déjà un dossier patient à l’UZ Brussel, vous devrez vous réinscrire pour chaque rendez-vous. Vous pouvez également le faire au guichet électronique.
Si vous commencez un traitement en couple, votre dossier sera lié à celui de votre partenaire. Il est donc important de signaler les changements dans votre relation (mariage, changement de nom, rupture...).
Les données médicales liées à votre traitement sont accessibles à l’ensemble du personnel de Brussels IVF impliqué dans votre trajet de soins. Le dossier peut être consulté jusqu’à deux ans après votre traitement pour les rapports et le suivi exigés par la loi.

Dans le cas d’un trajet comprenant le traitement de vos ovules ou de votre sperme dans nos laboratoires (insémination, FIV ou ICSI), nous vous remettrons également un IVF Witness badge. Ce badge est votre carte d’identité Brussels IVF. Il est utilisé lors de chacune de vos admissions pour vous identifier, vous et vos prélèvements. Un contrôle supplémentaire est également effectué par radio-identification au moyen d’une étiquette appliquée sur toutes les paillettes et coupelles dans lesquelles votre matériel reproductif est manipulé. Si une mauvaise combinaison d’ovules et de semences devait être réalisée, une alarme se déclencherait automatiquement dans le laboratoire.

Stap 2/5

Avant de commencer votre traitement

Avant de pouvoir commencer le traitement, vous devez avoir correctement créé votre dossier patient à l’UZ Brussel, lequel doit avoir été lié à celui de votre partenaire, le cas échéant.

  • Légalement, nous sommes tenus de disposer de résultats sanguins valides pour manipuler votre matériel génétique (ovules et/ou sperme) dans nos laboratoires. En l’absence d’un test sérologique récent (analyses de l’hépatite B `{`HBsAg, HBsAb, HBcAb`}`, de l’hépatite C, de la syphilis et du VIH), nous ne pouvons pas entamer votre traitement.
  • Si des médicaments sont nécessaires pour votre traitement, ils seront disponibles sur votre carte d’identité électronique via une ordonnance. Si les médicaments sont couverts par le remboursement de la PMA, vous êtes tenu de les retirer au centre de traitement : au guichet des médicaments FIV à l’UZ Brussel (route 985). Vous pourrez obtenir les autres médicaments en pharmacie grâce à l’ordonnance envoyée sur votre carte d’identité. Votre prestataire de soins à Brussels IVF vous fournira les instructions détaillées.
  • Demande de remboursement: Si vous êtes couvert par une mutualité belge et que vous avez moins de 43 ans, une grande partie de votre traitement sera remboursée : tant les frais de laboratoire du traitement de FIV que la plupart des médicaments de stimulation seront pris en charge par la mutualité pour un maximum de six cycles de traitement.
    Notre centre soumettra la demande de remboursement du traitement à votre mutuelle. La mutuelle nous ou vous remettra alors un formulaire de consentement.
    Si vous recevez le formulaire de consentement de votre mutuelle, vous devez nous le remettre au plus tard le jour de la ponction des ovocytes ou de l’insémination.
    Si vous avez déjà eu des traitements antérieurs dans un autre centre pour lesquels vous avez reçu un remboursement de votre mutuelle, vous devez reprendre le formulaire de consentement de votre dossier lorsque vous changez de centre.
  • En fonction de votre situation, vous aurez un rendez-vous avec un médecin spécialiste de la fertilité. Il ou elle sera votre médecin traitant. Il est important que vous vous sentiez à l’aise avec ce médecin. N’hésitez pas à demander un nouveau rendez-vous ou un deuxième avis au sein de Brussels IVF, si vous avez encore des questions ou des incertitudes.
    Au cours de votre traitement, vous rencontrerez également divers médecins et personnels médicaux lors des différents moments de contact (prises de sang, examens, ponctions...). Pour garantir un suivi personnalisé, votre médecin traitant assurera le suivi de votre dossier et sera votre interlocuteur lors des consultations (de suivi) pour discuter des résultats et déterminer la suite du traitement. La taille de notre équipe nous permet de discuter de vos résultats collégialement et un deuxième avis peut être demandé en interne si cela peut bénéficier à votre traitement.

Stap 3/5

Réglementation en Belgique

Le régulateur belge a formulé plusieurs règles et conditions relatives à la procréation médicalement assistée qui s’appliquent aux centres de fertilité et aux parents/patients.

  1. Le remboursement :
    Les patients couverts par la mutualité belge peuvent demander le remboursement six fois, tant pour l’insémination artificielle que pour la FIV-ICSI.
    Ce remboursement est uniquement accordé si la patiente est âgée de moins de 43 ans. L’âge retenu étant celui au jour de l’insémination.
    En d’autres termes, pour être remboursée, votre insémination artificielle ou la ponction d’ovocytes avec fécondation immédiate doit se faire au plus tard la veille de votre 43e anniversaire.
  2. L’âge pour suivre traitement :
    Une limite d’âge a été fixée par la loi pour les traitements de fertilité. Vous pouvez bénéficier d’un transfert d’embryons (éventuellement avec des embryons décongelés) jusqu’à vos 47 ans (jusqu’à la veille de vos 48 ans). Cette règle s’applique à toutes les femmes qui suivent un traitement de PMA, y compris les tentatives non remboursables. Les taux de réussite des traitements étant fortement liés à l’âge, notre centre applique des limites d’âge strictes comprises dans les maxima légaux.
  3. Nombre d’embryons :
    La loi limite le nombre d’embryons pouvant être transférés par cycle de FIV-ICSI. L’objectif est de limiter autant que possible le risque de grossesse multiple. Une grossesse multiple est en effet plus risquée pour la mère et pour le bébé. Dans la pratique, notre centre privilégiera toujours les chances optimales par le transfert d’un seul embryon.
  4. Sérologie de la femme et du partenaire :
    Le régulateur belge demande au centre de traitement de disposer des résultats sanguins récents des futurs parents lorsque leur matériel corporel (ovules, sperme...) y est traité. On vous demandera donc de faire une prise de sang avant votre traitement et, le cas échéant, également plus tard au cours de votre traitement.

Stap 4/5

Pendant le traitement : Instructions et monitorage

Monitorage : Pendant le traitement, votre cycle menstruel est surveillé de près. En cas de prise de médicaments, nous surveillons également la façon dont votre corps réagit à ces derniers. Cela nécessite des prises de sang régulières et des échographies vaginales des ovaires. Ces tests peuvent être effectués à Brussels IVF sur rendez-vous.
Si vous avez des difficultés à vous déplacer, vous pouvez également réaliser ces tests ailleurs, plus près de chez vous. Vous recevrez une feuille d’instructions à ce sujet lors de la consultation avec la sage-femme.
Les prises de sang peuvent être réalisées par votre médecin généraliste, une infirmière à domicile ou un laboratoire externe. Pour l’échographie, vous pouvez éventuellement vous rendre chez votre propre gynécologue.
Dans ce cas, il est important que les résultats parviennent à notre équipe de monitorage journalier (DM) avant 13 heures. Les médecins et labortins pourront alors les analyser et vous remettre des instructions appropriées en temps voulu.

Attention ! Le traitement des résultats de tests effectués en externe est soumis à des frais administratifs.

Vous avez besoin de médicaments supplémentaires ? Signalez-le à un collègue de l’équipe de monitorage journalier (DM) ou au guichet lors de votre prise de sang. Brussels IVF vous remettra une nouvelle prescription. Si le médicament entre dans les conditions de remboursement, vous devrez vous le procurer auprès du centre de traitement.

Vous recevrez des instructions en fonction de vos résultats directement par téléphone du DM, dans l’application Robin de Brussels IVF ou via le portail patient de l’UZ Brussel. Au début de votre traitement, vous indiquerez vos préférences de communication via un consentement éclairé lors de la consultation.

Production d’un échantillon de semences : Si vous devez produire un échantillon de sperme pendant votre traitement, un rendez-vous sera fixé par le DM. La date dépendra de la programmation de l’insémination ou de la ponction d’ovocytes chez la femme. Le rendez-vous sera lié à celui de la partenaire.

Stap 5/5

Suivi de la grossesse et retour d’expérience

Après un traitement réussi, Brussels IVF suivra votre grossesse jusqu’à environ 7 semaines de grossesse (5 semaines après le transfert d’embryons) si elle évolue positivement. Par la suite, votre grossesse sera suivie par votre gynécologue ou votre médecin généraliste.

Bien entendu, nous continuerons à nous renseigner sur le déroulement de votre grossesse et nous resterons même en contact avec vous après l’accouchement. Vous recevrez un questionnaire de l’adresse followupbrusselsivf@uzbrussel.be peu après votre date prévue d’accouchement.
D’une part, le questionnaire porte sur votre état personnel : nous voulons savoir comment vous allez et si le traitement a réussi.
D’autre part, il s’inscrit dans le cadre des recherches scientifiques que nous menons en permanence sur les grossesses qui résultent d’un processus de procréation médicalement assistée et sur les enfants qui en sont nés.
En outre, nous sommes légalement tenus de collecter des données statistiques sur (la santé de) nos patients et les enfants nés après un traitement de PMA. Votre dossier peut donc être consulté jusqu’à 2 ans après le traitement.

Enfin, nous souhaitons également connaître votre satisfaction à l’égard de nos services. Grâce à des enquêtes de satisfaction régulières (via feedbackbrusselsivf@uzbrussel.be), nous visons à améliorer continuellement nos services. Notre responsable de la qualité organise également des groupes de discussion avec des (anciens) patients afin de passer en revue les résultats des questionnaires. Nous vous remercions déjà pour votre participation à ces questionnaires ! Ils sont indispensables à l’amélioration de nos services et des soins apportés aux futurs parents.

Foire aux questions

Limites d’âge pour un traitement de fertilité

Chez une femme, les chances de tomber enceinte dépendent de l’âge. C’est pourquoi notre centre fixe des limites d’âge pour les différents traitements.

Nombre d’embryons à transférer lors d’une FIV/ICSI

(*)  Exceptionnellement, le transfert de deux embryons est autorisé – en fonction de leur qualité.

L’ambition de Brussels IVF est de viser un enfant en bonne santé et une grossesse optimale par traitement. La pratique peut donc varier, dans la limite du maximum légal. Le nombre d’embryons à transférer est toujours déterminé individuellement en concertation avec votre médecin traitant.

Le transfert d’un embryon est possible jusqu’à votre 47e anniversaire (la veille de vos 48 ans). Il s’agit de l’âge maximum légal en Belgique.

La PMA est-elle remboursée ?

Les patients affiliés à une mutualité belge bénéficient, sous certaines conditions, du remboursement des différents coûts de leur traitement de PMA, pour un maximum de six tentatives. En tant que patient, vous ne paierez alors que le ticket modérateur pour les consultations et les interventions.
Ce remboursement est également lié à un âge maximum.

Quel est l’âge limite de remboursement en Belgique ?

L’âge limite pour bénéficier du remboursement des frais de laboratoire et des médicaments de stimulation est fixé à 43 ans.

Cela signifie que la mutualité belge interviendra dans ces frais de traitement si la fécondation des ovules (par insémination artificielle (IIU) ou en laboratoire (par FIV ou ICSI)) a lieu avant votre 43e anniversaire.

Les patients affiliés à une mutualité belge bénéficient, sous certaines conditions, du remboursement du coût de leur traitement de PMA, pour un maximum de six tentatives.

Quels sont les coûts et les interventions qui peuvent accompagner mon traitement de PMA ?

N’hésitez pas à demander des informations complètes sur le coût de votre traitement de PMA lors du rendez-vous avec votre conseiller ou chez notre  Centre de Contact (info@brusselsivf.be).

  • Les soins médicaux nécessaires dans le cadre du traitement de PMA sont dispensés en ambulatoire, à moins qu’une hospitalisation ne soit nécessaire.
  • Les prix indiqués sur les documents financiers s’entendent toujours pour un traitement de PMA.
  • Les médicaments ne sont jamais inclus dans le prix du traitement, sauf indication contraire explicite. Cela représente une grande partie du remboursement des patients belges couverts par une mutuelle.
  • Si plusieurs traitements sont combinés, les montants correspondant à ces traitements doivent être additionnés.

!Les examens et procédures supplémentaires (hystéroscopie, HyFoSy, etc.) sont facturés séparément. Si, au cours de votre traitement, une adaptation ou une intervention supplémentaire s’impose (p. ex., une intervention chirurgicale en l’absence de spermatozoïdes dans l’échantillon délivré), cela entraînera une modification de votre plan financier. Le coût de cette procédure (et de l’anesthésie éventuelle) sera facturé en sus.

Quelles sont les conditions de remboursement par la mutuelle ?

1) Un maximum de six cycles de PMA sera remboursé

  •  6 cycles de programmation du coït (utilisant des médicaments de stimulation)
  • 6 cycles d’insémination artificielle (utilisant des médicaments de stimulation)
  • ainsi que 6 cycles de FIV ou d’ICSI

Si vous avez déjà suivi un traitement de PMA dans un autre centre, ces cycles sont pris en compte dans les 6 cycles. Si vous décidez de suivre un nouveau traitement pour un enfant suivant, le compteur n’est pas remis à zéro.

Tant les médicaments de stimulation que la fécondation en laboratoire sont couverts par ce forfait PMA.

Est considéré comme cycle : tout trajet de stimulation avec prélèvement d’ovocytes (ou insémination). Le transfert d’un embryon décongelé (FrET) n’est pas considéré comme un « cycle ». Il s’agit en quelque sorte de chances supplémentaires dans le cadre d’un cycle de remboursement.
Si la fécondation a eu lieu — par IIU ou FIV-ICSI en laboratoire —, cela est considéré comme un « cycle ». Si aucun ovule n’a été trouvé, la tentative de PMA n’est pas prise en compte dans le nombre de cycles remboursés.

2)  Le remboursement s’applique aux femmes jusqu’à l’âge de 42 ans. L’âge retenu étant celui au jour de la fécondation des ovules. En d’autres termes, pour avoir droit à un remboursement, votre insémination artificielle ou votre prélèvement d’ovules avec fécondation immédiate en laboratoire doit avoir lieu au plus tard la veille de votre 43e anniversaire.

3)  La demande de remboursement doit être approuvée avant le début du traitement. Vous n’avez pas à avancer vous-même le coût des médicaments et de la fécondation en laboratoire. Le paiement sera réglé directement par votre mutuelle après approbation.

Que se passe-t-il si je n’ai pas droit au remboursement par la mutualité belge ?

Vous pouvez demander des informations complètes sur le coût de votre traitement de PMA à notre Contact Center (ivf_fin@uzbrussel.be) ou lors d’un rendez-vous avec votre conseillère.

Vous devrez payer les médicaments prescrits immédiatement lors de leur retrait au guichet des médicaments.

Pour les traitements de FIV-ICSI, un acompte devra être versé avant la ponction des ovocytes. Si vous vivez à l’étranger, vous devrez payer la totalité du coût à l’avance.

Les assurances complémentaires privées couvrent rarement les dépenses liées à la PMA. Certaines sociétés offrent cette possibilité, mais même dans ce cas, il convient de vérifier les conditions de la police en question. Votre courtier en assurances est le seul à pouvoir vous donner une réponse définitive à ce sujet.
En principe, le traitement de PMA est entièrement ambulatoire ; l’hospitalisation n’est généralement pas nécessaire. Par conséquent, les coûts ne sont généralement pas couverts par l’assurance hospitalisation privée.

Le remboursement s’applique-t-il pour un deuxième ou un troisième enfant ?

En Belgique, le remboursement s’applique pour six cycles de traitement (six cycles de programmation du coït avec médicaments de stimulation, six cycles d’insémination avec médicaments de stimulation et six cycles de FIV-ICSI), quel que soit le nombre d’enfants que vous avez déjà. Dans certains pays voisins, le compteur revient à zéro après le premier enfant.

En Belgique, ce n’est pas le cas ; chaque femme a droit au remboursement de six cycles.

Le matériel du donneur est-il remboursé ?

L’utilisation du matériel d’un donneur n’est jamais remboursée. Il s’agira donc d’un coût supplémentaire. Vous en serez informé préalablement si cela fait partie de votre traitement.

Comment le début du traitement est-il officiellement confirmé ?

Avant le début de votre traitement, vous donnerez le consentement nécessaire à votre traitement en signant un « consentement éclairé » et des contrats.
Si vous suivez le traitement en couple, vous devez tous deux signer les consentements.

Dans le cadre de ce consentement éclairé, vous prendrez une décision sur différents aspects de votre traitement, tels que :

  • ce qu’il adviendra des embryons que vous ne souhaitez plus utiliser
  • votre coopération à la recherche scientifique
  • l’utilisation de matériel d’un donneur

Quand puis-je commencer mon traitement ?

La date de début de votre traitement sera déterminée en concertation avec Brussels IVF et vous sera communiquée lors de votre entretien avec le conseiller pour une première tentative.

Pour l’induction de l’ovulation et l’insémination, il est souvent possible de commencer dès le cycle menstruel suivant l’entretien avec le conseiller. Pour une FIV-ICSI/MIV, une date de début sera fixée.

Nous procédons ainsi pour éviter qu’un trop grand nombre de patients ne souhaite commencer en même temps et que notre laboratoire ne soit surchargé. Ainsi, nous garantissons que chaque patient puisse bénéficier de conditions optimales pendant son traitement.

Qu’est-ce qu’une carte IVF Witness ?

Lors de votre première insémination artificielle ou de votre première ponction d’ovocytes, la sage-femme vous remettra un badge IVF Witness, une carte blanche sur laquelle figurent vos coordonnées (et celles de votre partenaire).

Il s’agit en fait de votre carte d’identité électronique dans notre centre. Nous en avons besoin chaque fois que nous souhaitons manipuler votre matériel corporel et nous l’utilisons tout au long du processus de traitement de la fertilité pour garantir l’identification correcte et rigoureuse de nos patients et de leurs échantillons individuels.

Vous devez vous munir de cette carte lors de chaque intervention. Si vous perdez votre carte, un montant de 20 euros vous sera facturé pour la remplacer.

Dois-je m’inscrire lors de chaque rendez-vous à l’hôpital ?

Avant de vous rendre à votre consultation, intervention ou opération, vous devez toujours vous inscrire à l’UZ Brussel.

L’inscription est généralement possible via le guichet électronique (entrée de l’Hôpital des Enfants ou entrée principale de l’UZ Brussel).

Toutefois, si vous devez recevoir un bracelet, vous devez vous inscrire auprès du membre du personnel au guichet (p. ex., pour donner un échantillon, pour une insémination, pour une ponction d’ovocytes, pour un transfert, pour une intervention chirurgicale, etc.).

Vous suivez ensuite les instructions figurant sur votre formulaire d’inscription pour vous rendre sur le lieu de votre rendez-vous.

Puis-je obtenir une copie de mon dossier ?

Brussels IVF conserve un relevé minutieux de tous les examens et traitements dans votre dossier patient personnel. Si vous souhaitez en recevoir une copie, vous pouvez en faire la demande à l’adresse info@brusselsivf.be.

Dans la plupart des cas, vous pouvez accéder vous-même aux résultats d’examens, tels que les prises de sang, sur la plateforme eSanté.

Comment utiliser l’application Robin ?

Au lieu de recevoir les instructions par téléphone, vous pouvez choisir de les recevoir via une application mobile sécurisée liée à votre carte d’identité et à votre dossier patient à Brussels IVF. Pour chaque instruction, vous devez indiquer si elle était claire pour vous. Si ce n’est pas le cas, le DM vous appellera.

Grâce à l’application, vous pouvez également revoir les instructions, rechercher des informations de base sur votre traitement et consulter les questions fréquemment posées.

Découvrez l’application mobile de Brussels IVF.

Portail des patients
Informations numériques sur votre traitement et l’embryologie

L’UZ Brussel dispose de portails pour échanger des données avec ses patients de manière électronique et sécurisée. Via le module de Brussels IVF, nous souhaitons vous informer correctement pendant le traitement et vous donner des instructions médicales de la manière la plus efficace possible.

Le portail des patients fournit également des informations embryologiques aux patients qui suivent un traitement de FIV, d’ICSI ou de PGT. Entre la ponction d’ovocytes et le transfert d’embryons, vous recevrez des informations sur le nombre d’ovules fécondés, la qualité des embryons et le nombre d’embryons pouvant être transférés. Si vous choisissez d’être informé via le portail, vous ne serez plus appelé par un collaborateur du Monitorage Journalier (DM).

Consulter le portail des patients de UZ Brussel.

Comment se passe une ponction d’ovocytes ?

Chez Brussels IVF, la ponction d’ovocytes est une procédure ambulatoire qui se déroule en général sous anesthésie locale.

Pour des raisons médicales ou personnelles uniquement, il peut être décidé à l’avance, en concertation avec le médecin, de procéder à une anesthésie générale. Cette décision doit toujours avoir été prise avant le début du traitement.

Dois-je venir à l’UZ Brussel pour chaque prise de sang et chaque échographie pendant le suivi de mon traitement ?

Pour des raisons pratiques et administratives, seule la première prise de sang du traitement prévu doit être effectuée à Brussels IVF. Lors de cette première prise de sang, vous pourrez également vous procurer la médication nécessaire. Il existe une exception pour les patients vivant à l’étranger.

Une fois que votre traitement a commencé, vous pouvez, si vous le souhaitez, passer certains examens (prises de sang, échographies) plus près de chez vous. Les résultats doivent toujours nous parvenir au plus tard à 13h pour être traités correctement et pour que nous puissions vous donner des instructions en temps utile.

Veuillez noter que le traitement de ces résultats externes entraîne des frais administratifs supplémentaires.

Comment se passe un prélèvement de sperme ?

A côté de notre unité de soins (VP03) nous disposons des salles isolées et discrètes mises à votre disposition pour la production d’un échantillon par masturbation.

Ces salles sont équipées d’un lit, d’un lavabo et d’une toilette. Une télévision avec des chaînes appropriées et une connexion Wi-Fi sont également disponibles.

Il est important de recueillir la totalité de l’éjaculat. Si ce n’est pas le cas, vous devez le signaler. En effet, cela peut affecter le résultat du test de laboratoire ou du traitement.

Qu’est-ce qu’un bon échantillon de sperme ?

La qualité d’un échantillon de sperme dépend de plusieurs facteurs. Le volume de sperme doit être d’au moins 1,4 ml avec une concentration de 14 millions de spermatozoïdes par millilitre.

La mobilité, le nombre de spermatozoïdes normalement formés et leur vitalité sont également importants. Ceux-ci doivent être respectivement de >30 %, >4 % et >58 % pour être considérés comme étant de bonne qualité.

Spermakwaliteit FR
Fermer

Update 27/03/2024: Rénovations à Brussels IVF

La fin des travaux est prévue pour fin avril 2024.

Afin d’améliorer le confort et la discrétion des patients, Brussels IVF rénove son unité de soins (VP03) et la réception du Laboratoire d’Andrologie.
Dans le cadre de ces travaux de rénovation le comptoir de notre Laboratoire d’Andrologie et les locaux associés, seront temporairement installés au deuxième étage de Bruxelles IVF (via la route 980).

Pendant votre traitement, nous assurons la même qualité de soins, mais il se peut que vous vous sentiez moins confortable en raison de l’emplacement temporaire et de l’espace limité. Nous mettons tout en œuvre pour minimiser les désagréments.

Consultez l’infos pratiques et la foire aux questions