Fertilisation: jour 1

La fécondation est la fusion d’un spermatozoïde et d’un ovocyte. Après fécondation, il y a deux noyaux visibles dans l’ovocyte: un noyau (ou pronucléus) femelle, issu de l’ovocyte, et un noyau (ou pronucléus) mâle, issu du spermatozoïde.
Nous parlons d’un ovocyte à 2 PN, PN étant l’abréviation de pronucléus.
Les deux noyaux vont ensuite s’amalgamer: ils vont disparaître en tant qu’entités distinctes. Et nous aurons un zygote.

Tous les ovocytes à 2 PN sont considérés comme fécondés. Nous pouvons observer cet état entre 16 et 18 heures après une ICSI, et entre 20 et 22 heures après une FIV.

Mais même si nous ne voyons pas de pronucléus (0PN), il est encore possible que l’ovocyte se divise et forme un embryon. Dans ce cas, l’ovocyte sera a posteriori considéré comme fécondé.
Pour cette raison le nombre définitif d’ovocytes fécondés sera communiquer q’au jour 3.
L’embryon ainsi formé à partir de 0PN peut être implanté.

Parfois, les ovocytes ne présentent qu’un seul pronucléus (1PN). Ce stade peut indiquer une activation ovocytaire sans participation du spermatozoïde au processus de fécondation. Ces ovocytes ne sont pas considérés comme fécondés.

En principe, les embryons issus d’ovocytes à 1 PN ne sont pas implantés. Il arrive parfois qu’un ovocyte à 1PN évolue au stade 2PN, ce qui indique l’apparition asynchrone des pronucléus (observés ou non lors de notre évaluation).

Il peut aussi arriver qu’un ovocyte à 1PN ait déjà dépassé le stade 2PN, les pronucléus ayant disparu de manière asynchrone.
Si un ovocyte à 1 PN fournit malgré tout un embryon de bonne qualité, ce dernier peut être considéré comme fécondé et l’embryon peut être implanté s’il est le seul disponible.

Les ovocytes peuvent également apparaître au stade 3PN. Dans le cas d’une FIV, l’apparition de 3 pronucléus peut indiquer la présence de plusieurs spermatozoïdes. Dans l’ICSI, l’explication est tout autre, mais, quoi qu’il en soit, aucun embryon issu d’un ovocyte à 3 PN ne sera jamais implanté.

Lors d’une ICSI, il peut arriver qu’un ovocyte ne survive pas à la micro-injection. Nous parlons alors de dégénérescence de l’ovocyte, qui n’est dès lors plus capable de créer un embryon. Ce problème touche environ dix pour cent des ovocytes injectés.

Si et seulement si tous les ovocytes disponibles comptent 3 pronucléus ou si aucun ovocyte n’a survécu à la procédure ICSI, nous annulons le transfert d’embryons dès le 1er jour. Le cas échéant, nous vous en informerons par téléphone.

En revanche, si nous n’observons que des ovocytes à 1PN ou à 0 PN, nous attendons le 2e jour pour prendre une décision, car les ovocytes peuvent tarder à se diviser. Si aucun ovocyte ne se divise au 2e jour et que nous devons annuler le transfert d’embryons, nous vous en informerons par téléphone.

Pourquoi ai-je proportionnellement peu d’ovocytes fécondés?

Le nombre moyen d’ovocytes fécondés après une FIV tourne autour de 60 % des complexes ovocyte-cumulus (COC) inséminés. Après une ICSI, le chiffre est d’environ 75 % des ovocytes matures injectés.
Pour un traitement FIV, tous les COC sont inséminés, mais nous ne pouvons pas connaître le degré de maturité des ovocytes avant le jour 1. Il se peut donc qu’il y ait proportionnellement davantage d’ovocytes immatures, qui ne peuvent pas être fécondés. Il y a parfois aussi plus d’ovocytes à 3 PN (renfermant donc plusieurs spermatozoïdes).

Dans les cas où aucun ovocyte n’a été fécondé (échec de la fécondation), nous appliquerons une procédure ICSI lors du cycle de traitement suivant.

Dans l’ICSI, l’échec de la fécondation tient souvent au faible nombre d’ovocytes s disponibles. Par ailleurs, certains ovocytes sont très sensibles à la procédure ICSI et ne survivent pas à l’injection. En moyenne, ce problème touche environ dix pour cent des ovocytes injectés. Enfin, le pourcentage de fécondation dans l’ICSI est assurément lié à la qualité et à l’origine de l’échantillon de sperme (spermatozoïdes obtenus par éjaculat ou par intervention chirurgicale).

Fermer

Update 05/01/2024: Rénovations à Brussels IVF

Afin d’améliorer le confort et la discrétion des patients, Brussels IVF rénove son unité de soins (VP03) et la réception du Laboratoire d’Andrologie.

Dans le cadre de ces travaux de rénovation, à partir du 8 janvier 2024, le comptoir de notre Laboratoire d’Andrologie et les locaux associés, seront temporairement installés au deuxième étage de Bruxelles IVF (via la route 980).

Pendant votre traitement, nous assurons la même qualité de soins, mais il se peut que vous vous sentiez moins confortable en raison de l’emplacement temporaire et de l’espace limité. Nous mettons tout en œuvre pour minimiser les désagréments.

Consultez l’infos pratiques et la foire aux questions